• Vallée de la Durance

  • Vallée de l'Avance

    Vallée de l'Avance
  • Vallée de l'Avance - Valserres

    Vallée de l'Avance - Valserres
  • Barrage de Serre-Ponçon - Rousset (Adobe stock)

    Barrage de Serre-Ponçon - Rousset (Adobe stock)

Espace Presse / Communiqués

>>> COMMUNIQUES DE PRESSE 2020

  • TRAITEMENT DES DECHETS : LES INTERCOMMUNALITES DES HAUTES-ALPES DEMANDENT DES EXPLICATIONS A VEOLIA SUR L'AUGMENTATION BRUTALE DU COUT - MARDI 10 NOVEMBRE 2020

Après l’annonce d’une augmentation prévisionnelle de plus de 40 % en 2021 du coût de traitement des ordures ménagères, la totalité des intercommunalités des Hautes-Alpes, ainsi que celle du Sisteronais-Buëch, se sont réunies ce jeudi 5 novembre. À l’initiative de Joël Bonnaffoux, Président de la Communauté de communes de Serre-Ponçon Val d’Avance, les élus ont souhaité lancer sans tarder une réflexion collective pour réagir à ces nouveaux prix annoncés.

Ensemble, les intercommunalités ont posé les premières bases pour tenter de maîtriser cette évolution du coût de traitement des déchets et défendre les intérêts des contribuables et du territoire alpin.

En effet, l’augmentation significative des coûts, selon Veolia, exploitant privé de l’installation d’enfouissement des déchets du 05 et du 04 au Beynon à Ventavon, serait liée à des projets d’investissements majeurs et des charges d’exploitation croissantes.

Afin de s’assurer du bon fonctionnement du site d’enfouissement et de vérifier les montants annoncés, les élus se sont accordés sur la nécessité d’obtenir, dans les plus brefs délais, des explications sur la gestion financière de Veolia et ce en termes de projet d’investissement et de charges d’exploitation.

Par la suite, chaque intercommunalité a fait part de solutions pour diminuer les tonnages d’ordures ménagères et par la même occasion les frais de traitement des déchets (création de nouvelles filières de tri, développement du compostage des biodéchets, renforcement des actions de prévention pour la réduction des déchets…).

Les intercommunalités vont étudier la possibilité de créer une entité commune pour gérer les déchets à l’échelle départementale.

La nécessité de travailler collectivement sur ces sujets essentiels, a été actée par l’ensemble des participants : il est urgent de s’unir pour mettre en œuvre ensemble des solutions locales et adaptées au territoire.

Souhaitant se saisir de cette opportunité unique de coopérer pour relever un défi écologique majeur, les élus ont également évoqué la nécessité d’étudier, dès 2021, la possibilité de créer une entité administrative commune pour gérer les déchets, à l’échelle départementale. Cette future gouvernance permettra de peser davantage dans les prochaines discussions et négociations avec les différents prestataires de traitement des déchets, tel Veolia.

En s’appuyant sur les partenaires institutionnels (État, Région…) et en présence de Veolia et des collectivités concernées, une réunion sera organisée dès début 2021. La finalité sera de garantir le meilleur prix pour le traitement des déchets et le fonctionnement le plus efficace pour répondre aux enjeux environnementaux à l’échelle de l’Arc alpin.

  • INAUGURATION OFFICIELLE DE L'ESPACE FRANCE SERVICES - LUNDI 31 AOUT 2020

Joël Giraud, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, chargé de la Ruralité, et Joël Bonnaffoux, Président de la CCSPVA, ont inauguré l’Espace France Services ce lundi 31 août à La Bâtie-Neuve.

La cérémonie s’est tenue en présence de nombreux représentants de l’État et des collectivités territoriales : les députées Pascale Boyer et Claire Bouchet, la Sénatrice des Hautes-Alpes Patricia Morhet-Richaud, les vice-présidents de la Région et du Département, les maires du canton de Chorges, de nombreux conseillers départementaux et régionaux ainsi que la Préfète des Hautes-Alpes.
Les élus ont félicité à tour de rôle cette initiative portée par la CCSPVA, conduite en partenariat avec l’État, pour répondre au besoin grandissant de réimplanter «de l’humain» et des services publics de proximité.
Après avoir dévoilé la plaque, Joël Giraud a félicité le Président de la CCSPVA Joël Bonnaffoux pour la dynamique enclenchée et déployée sur le secteur du Val d’Avance depuis une dizaine d’années.

Géré par la Communauté de communes Serre-Ponçon Val d’Avance, ce point d’accueil «France Services» est destiné à faciliter les échanges des usagers avec les administrations publiques, en les accompagnant dans leurs démarches administratives et numériques. L’État apporte un soutien financier par le biais d’une participation aux dépenses de fonctionnement (forfait annuel de 30 000 €).

Le secrétaire d’État s’est ensuite longuement entretenu avec les élus locaux et les maires de la CCSPVA et du Canton de Chorges dans les locaux de la Communauté de communes.
Les représentants présents ont pu exprimer leurs inquiétudes et problématiques de terrain : la gestion sensible du foncier et des terres agricoles, l’accueil de nouvelles entreprises, la compétence lié à la gestion de l’eau potable entre les communes et intercommunalité mais également les interrogations liés aux Dotations Globales de Fonctionnement allouées aux collectivités locales, et leurs grilles de calcul.

> Communiqué en PDF

  • LA PREFETE DES HAUTES-ALPES EN VISITE OFFICIELLE SUR LE TERRITOIRE - JEUDI 6 AOUT 2020

Martine Clavel, Préfète des Hautes-Alpes a visité le territoire de l’intercommunalité Serre-Ponçon Val d’Avance ce jeudi 6 août 2020. Joël Bonnaffoux, fraichement réélu Président de la Communauté de communes (CCSPVA), accompagné des maires des 16 communes concernées, a eu le plaisir de recevoir Madame la Préfète qui effectuait une visite officielle toute la journée du 6 août. 

La rencontre a débuté, dès 11h au siège social de la collectivité, à la Bâtie-Neuve, par une présentation du nouvel espace France Services, suivi d’une rencontre et d’un échange collectif entre les élus et la Préfète.

Le président a présenté les différents volets d’action de la communauté de communes et les réalisations mises en œuvre durant le précédent mandat, et ceux à venir : le passage en régie intercommunale de la collecte des déchets à l’aube 2021, la création d’une Maison médicale à la Bâtie-Neuve ou encore une voie douce reliant Gap à Chorges, ainsi qu’une seconde portion reliant Venterol à Rousset.

Lors de cette séance, chaque maire a présenté les projets de sa commune et les difficultés rencontrées pour leurs mise en œuvre. Ce tour de table a dévoilé une belle diversité de projets porteurs et ambitieux :  deux projets de déviation à Remollon et Pont-Sarrazin, la conception d’un Schéma directeur d’eau potable porté par la CCSPVA, la création d’une salle multi-activités à La Bâtie-Neuve et l’aménagement d’un centre piéton, la construction d’un parc photovoltaïque à Bréziers ou encore le réaménagement de l’ancienne cave coopérative de Théus pour l’accueil plusieurs commerces de proximité. Des échanges d’une grande qualité, dans un bel esprit collaboratif entre chaque représentants.

La délégation s’est ensuite rendue au renommé Musée APILAND, où s’est tenu un déjeuner d’échanges suivi d’une visite de l’espace muséographique dédié à l’apiculture et la biodiversité.

La seconde étape de l’après-midi se déroulait au jardin public de Rousset au hameau des Celliers, avec la découverte des nouveaux aménagements réalisés : un city-stade, de grandes aire de jeux et de pique-nique, un kiosque en bois prêt à accueillir de belles manifestations sportives et culturelles. Puis, la délégation s’est rendue à la Cité du Claps, site d’anciens logements EDF à Espinasses en phase de requalification, dont le projet de réaménagement a été présenté par Mme le Maire Francine Michel : de nouveaux logements aux normes environnementales et un écoquartier, dont les travaux doivent débuter à l’horizon 2021.

Une quatrième étape s’est tenue à la Base de Loisirs les 3 Lacs de Rochebrune & Piégut avec une présentation des aménagements et nouveaux équipements gérés et créés par la Communauté de communes. Le poste de secours, les espaces pique-nique, la plage surveillée, la diversité des activités de loisirs proposées sur site, les nouveaux points à feux et parkings ont été très appréciés. Un tour des prestataires touristiques du site a été réalisé, avec de beaux échanges et des professionnels très satisfait de l’augmentation de la fréquentation et de la gestion de la base de loisirs, malgré une année délicate dans le contexte sanitaire actuel. La journée s’est terminée autour d’une visite guidée de la toute récente Maison du Vigneron de Remollon, ouverte en juillet 2020, suivie d’une dégustation de vins haut-alpin, inclus dans la prestation habituellement proposée au grand public.

Le président de la Communauté de communes a vivement remercié les représentants de l’État de l’attention porté à ce secteur géographique plus discret mais dont Mme la Préfète est repartie conquise. Ce territoire a en effet la chance de bénéficier d’une cohésion entre élus et d’une belle dynamique collective, conduit par une communauté de communes agile qui mène des projets innovants tournés vers un avenir durable.

Logos :

Vous avez besoin d’utiliser le logo de la Communauté de Communes Serre-Ponçon Val d'Avance ?

Téléchargez le logo officiel :

Charte graphique d'utilisation

Contact Presse

Anne DOMAINE

04 92 50 94 61

communication@remove-this.ccspva.com 

 

Vers le haut