• Vallée de la Durance

  • Vallée de l'Avance

    Vallée de l'Avance
  • Vallée de l'Avance - Valserres

    Vallée de l'Avance - Valserres
  • Barrage de Serre-Ponçon - Rousset (Adobe stock)

    Barrage de Serre-Ponçon - Rousset (Adobe stock)

Composter & s'équiper

Objectif 2021-2023 : une réduction massive des biodéchets dans nos poubelles !

Comment mettre en oeuvre la collecte et la valorisation des déchets organiques des ménages comme des entreprises ?

Une vaste question et un défi logistique que se lance la CCSPVA avec le soutien financier de l’Europe, de l’ADEME, et de la Région dans le cadre du programme LIFE IP SMART WASTE

Les biodéchets (épluchures de légumes et de fruits, restes de repas...) représentent plus de 30% du poids de notre poubelle…Un véritable gaspillage énergétique lié à l’incinération ou l’enfouissement de ces derniers et un beau gâchis de matières premières. Alors que collecter et traiter séparément les biodéchets peut permettre de produire du compost de qualité !

L’objectif à l’échelle régionale est de passer de 40% de valorisation de la matière en 2015 à 65% en 2025 et 2031.

Suite à l’appel à projet lancé par l’ADEME en octobre 2019 « Stratégie territoriale de prévention et de gestion des matières organiques», la candidature de la CCSPVA a été retenue ! La collectivité a été sélectionnée parmi les territoires les plus dynamiques en matière d’économie circulaire pour développer son schéma de prévention et de gestion des déchets organiques.

Dès lors, la CCSPVA s’engagera dès 2021, et pour une durée de 3 ans, dans un programme ambitieux visant à structurer la gestion des matières organiques sur ses 16 communes.

Cela se concrétisera par :

☑️  Prévention > lutte contre le gaspillage alimentaire et réduction de la production de déchets organiques (restaurants, cantines, entreprises…)

☑️  Compostage de proximité > déploiement du compostage individuel et partagé dans chaque commune

☑️  Collecte > mise en place d’ une collecte séparée des biodéchets et création des micro plateformes de compostage

Ce sont ainsi 310 000 € financés à hauteur de 70% par l’Europe, l’Ademe et la Région qui vont être investis sur le territoire pour répondre à ce nouveau défi.

Ces fonds permettront entre autre l’achat de matériel roulant, de composteurs collectifs, la mise en place d’animations sur le terrain et le développement de formations au compostage, mais également le recrutement d’un chargé de mission Gestion des Matières Organiques à mi-temps pour une durée de 3 ans.

Après l’extension des consignes de tri fin 2019 qui a été une réussite grâce à la mobilisation de chacun (tonnage d’emballages trié multiplié par 2 et diminution de 20% du tonnage d’ordures ménagères), un nouveau défi à relever tous ensemble !

Nos composteurs en vente pour réduire vos déchets

Parce que le tri passe aussi par la séparation des déchets organiques, laissez vous séduire par le compostage !

Vous habitez la Vallée de l’Avance ou de la Durance ?

Vous souhaitez réduire encore plus vos déchets ?

Nous vous proposons à la vente des kits complets : composteur en bois + un bio seau + un outil aérateur + un guide du compostage au tarif préférentiel de 25 €.

  • Composteur en bois : solide et pratique, facile à monter avec panneaux avant avec gonds, toit ouvrant totalement pour accès au compost.
  • Bio seau : afin de faire le lien entre la cuisine et le composteur, il est utile de disposer d’un contenant adapté
  • Aérateur : cet outil permet d’aérer et de décompacter les matières dans le composteur

Pour prendre possession de votre kit complet, nous vous invitons à vous rendre dans nos déchèteries d'Avançon ou de Théus durant les heures d’ouverture avec un chèque de 25 € (chèque obligatoirement à l’ordre du Trésor public).

 

POURQUOI COMPOSTER ?

  • Je réduis ma production de déchets :

Chacun produit en moyenne 50 à 70 kg de déchets de cuisine et 50 à 100 kg de déchets de jardins par an. Des déchets organiques que nous pouvons transformer, pour autant que nous ayons la chance de disposer d’un bout de jardin ou d'un petit extérieur. Cela ne nous demande que de changer légèrement nos habitudes, et un investissement de 3 minutes par jour…

  • Je sors moins les poubelles :

Un composteur avale en moyenne 415 kilos de déchets putrescibles chaque année, soit deux seaux de 4 kilos par semaine ! Et tout cela en moins à porter lorsque l'on sors les poubelles :).

  • Je produits mon engrais :

Le compostage permet de valoriser nos déchets organiques en produisant un engrais naturel à domicile. C’est un moyen simple pour enrichir la terre en humus.

>> Le compostage est un véritable geste à la fois économique et écologique puisqu’il contribue à la réduction des déchets de cuisine, ménagers et de jardin à hauteur de 30 à 40%. Ce geste quotidien permet de diminuer drastiquement vos déchets ménagers, de valoriser vos déchets sur place, sans avoir besoin de les transporter et de les éliminer : l’environnement est préservé au moindre coût !

En pratique ? Placez un seau fermé dans votre cuisine, sous l’évier, ou près de la poubelle pour déposer tous les déchets biodégradables : cela vous évitera des allées et venues entre la cuisine et le composteur placé en extérieur.

Le compostage : les bonnes pratiques

C'EST QUOI LE COMPOSTAGE ?

Le compostage résulte de la décomposition naturelle des matières organiques par les micro-organismes du sol (bactéries, champignons…) en présence d’eau et d’oxygène. Ce processus biologique conduit, après quelques mois de fermentation, à un produit comparable à du terreau de qualité appelé compost.

QUE PEUT-ON COMPOSTER ?

  • Des déchets de cuisine : fanes de légumes, épluchures, coquilles d’oeufs, fruits et légumes crus ou cuits, marcs de café avec le filtre, sachets de thé et infusion, pain rassis, croûtes de fromage, restes de repas : pâtes, riz, papiers essuie-tout...
  • Des déchets de jardin : feuilles mortes, gazon en fines couches, séché préalablement, taille de haies coupée en petits morceaux, fleurs fanées...
  • Et aussi en quantité limitée : copeaux et sciures non traités, serviettes en papier et essuie-tout...

COMMENT COMPOSTER ?
Six règles élémentaires à respecter : un minimum de manipulations est nécessaire pour réussir un bon compost
1- réduire les gros éléments (tailles de haies, tiges…) pour multiplier les surfaces d’attaque des micro-organismes
2- mélanger les différentes catégories de déchets pour éviter les couches homogènes trop épaisses, source de mauvaises odeurs
3- ajouter un peu de terre, surtout au démarrage, pour enrichir le compost en micro-organismes
4- laisser sécher le gazon quelques jours à côté du composteur et l’intégrer progressivement
5- remuer de temps à autre pour favoriser le processus
6- arroser en période sèche, surveiller l’humidité

COMMENT UTILISER SON COMPOST ?
Un compost prêt à être utilisé est d’une couleur brun foncé et dégage une douce odeur de sous-bois.
Le compost jeune (3 à 6 mois) peut être étendu autour des arbres ou entre les cultures .
Le compost mûr (6 à 12 mois) s’utilise pour tous les usages : semis, culture potagère, rempotage (en mélange)…

Vers le haut