• Vallée de la Durance

  • Vallée de l'Avance

    Vallée de l'Avance
  • Vallée de l'Avance - Valserres

    Vallée de l'Avance - Valserres
  • Barrage de Serre-Ponçon - Rousset (Adobe stock)

    Barrage de Serre-Ponçon - Rousset (Adobe stock)

Réhabilitations de STEP & Réseaux

> Stations d'Épuration des Eaux Usées

Les ouvrages gérés par la CCSPVA pour l'assainissement collectif représentent :
✅ 24 stations d'épuration
✅ 120 km de réseaux d’assainissement
✅ 5 postes de relevage

Depuis le 1er janvier 2018, la collectivité exerce dans son intégralité la compétence Assainissement pour l'ensemble de ses 16 communes conformément à la loi Notre. Dans un souci de préservation des masses d’eau de son territoire, la communauté de communes engage chaque année la réhabilitation des ouvrages d’assainissement défaillants.

Depuis 3 ans, la collectivité a réalisé :

  • Avançon : Livraison de la station d’épuration et des réseaux de transfert pour le chef-lieu.
  • La Bâtie-Neuve
    > création d’une station d’épuration et d’un réseau de transfert aux Césaris
    > création d’une station d’épuration au hameau des Granes
    > élimination des eaux claires météoriques
  • La Bâtie-Vieille : Construction de la station d’épuration et des réseaux de collecte au hameau du Grand Larra.
  • Venterol
    > création de deux stations d’épuration aux hameaux Les Perriers et Les Siblets.
    > création d’un poste de relevage au hameau Les Vivians.

Les agents techniques de la CCSPVA réalisent également de façon ponctuelle et régulière l'entretien et le faucardage des STEP !

> Chantiers 2020-2021

  • ESPINASSES : GRANDS TRAVAUX DE MODERNISATION DES RÉSEAUX
    La charge hydraulique arrivant à la STEP d’Espinasses est trop élevée et ne permet pas un bon fonctionnement de l’ouvrage. Il est donc nécessaire de mettre en place des réseaux séparatifs avant le réaménagement du centre-bourg et de ses voiries prévu par la commune.
    Deux axes sont à conduire en priorité et l'ampleur des travaux nécessitent d'être répartis en deux tranches :
    ∎ Tranche 1 : aval du vieux village entre août et novembre 2020
    ➡ mise en séparatif de l’ensemble des réseaux d'eau sur l'aval du vieux village afin de limiter les pollutions par temps de pluie.
    ∎ Tranche 2 : vieux village printemps 2021
    ➡ mettre en séparatif et renouveler l’intégralité des réseaux humides (eaux usées, pluviales, et adduction d'eau potable) du secteur.
    Ces deux projets représentent 1 million d'euros d'investissement, mutualisés avec la commune.

 

 

  • AVANCON : RÉHABILITATION DE LA STEP DES SANTONS
    Suite aux fortes intempéries ayant eu lieu en fin d’année 2019, la fosse toutes eaux de la STEP des Santons, mise en service en 2006, s’est complétement effondrée sur elle-même et ne permet plus d’assurer le traitement des eaux usées du hameau.
    Après une étude technico-économique, la CCSPVA a opté pour le remplacement de la station d’épuration par une station à filtres plantée de roseaux de 75 EH (Équivalent Habitant). Les travaux à hauteur de 200 000 € HT débuteront en mars 2021, durant trois mois environ. Ils sont financés à 40 % par l’Agence de l’Eau et le Conseil Départemental.

 

 

  • THÉUS : RACCORDEMENT A LA STEP DE REMOLLON
    La STEP de Théus a été mise en service en 1996 et ne permet plus aujourd'hui d’assurer un rejet de qualité des eaux usées. Il était urgent d'engager une réhabilitation de l'ouvrage. La solution technique retenue est le raccordement des effluents de Théus à la STEP de Remollon. Le projet consiste à raccorder le village de Théus à la STEP de Remollon via la pose de 1 700 m de canalisations.
    Les travaux, débutés en octobre 2020, représentent un montant de 176 000 € HT, subventionnés à 70% par l'Agence de l'Eau et le Conseil Départemental.

> Télésurveillance des réseaux

L'intégralité des ouvrages d’eau potable et d’assainissement a été équipée en 2020 d'un système commun de télésurveillance.
Stations d’épurations, postes de relevages ou réservoirs intercommunaux sont désormais surveillés en temps réel. Le coût de l'opération est de 58 000 € HT, financée à 70% par l'Agence de l'Eau et le Conseil départemental.

Cet appui technique essentiel permet :
➡ D'assurer une veille constante des installations & détecter les fuites
➡ De surveiller en temps réel et alerter de la moindre défaillance
➡ D'optimiser la performance des réseaux et des ouvrages

Via un logiciel informatique de suivi commun au service assainissement et eau potable, les données transmises par les capteurs sur site sont extrêmement précises :
• Alarmes (débordements, pompes hors service, temps de marche des pompes et des agitateurs).
• Surverses, niveau d’eau et les débits transitant dans les réservoirs etc..
↪ Les alertes sont immédiatement transmises au personnel afin de résoudre les anomalies dans les meilleurs délais.

Vers le haut