• Vallée de la Durance

  • Vallée de l'Avance

    Vallée de l'Avance
  • Vallée de l'Avance - Valserres

    Vallée de l'Avance - Valserres
  • Barrage de Serre-Ponçon - Rousset (Adobe stock)

    Barrage de Serre-Ponçon - Rousset (Adobe stock)

Actualités

> Retour

L'ensemble des Présidents d'EPCI du 05 réunis ce jeudi 5 novembre 2020

TRAITEMENT DES DECHETS : DES EXPLICATIONS DEMANDEES A VEOLIA

16.11.2020

TRAITEMENT DES DECHETS : LES INTERCOMMUNALITES DES HAUTES-ALPES DEMANDENT DES EXPLICATIONS A VEOLIA SUR L'AUGMENTATION BRUTALE DU COUT

- JEUDI 5 NOVEMBRE 2020 -


Après l’annonce d’une augmentation prévisionnelle de plus de 40% en 2021 du coût de traitement des ordures ménagères, la totalité des intercommunalités des Hautes-Alpes, ainsi que celle du Sisteronais-Buëch, se sont réunies ce jeudi 5 novembre. À l’initiative de Joël Bonnaffoux, Président de la Communauté de communes de Serre-Ponçon Val d’Avance, les élus ont souhaité lancer sans tarder une réflexion collective pour réagir à ces nouveaux prix annoncés.

Ensemble, les intercommunalités ont posé les premières bases pour tenter de maîtriser cette évolution du coût de traitement des déchets et défendre les intérêts des contribuables et du territoire alpin.

En effet, l’augmentation significative des coûts, selon Veolia, exploitant privé de l’installation d’enfouissement des déchets du 05 et du 04 au Beynon à Ventavon, serait liée à des projets d’investissements majeurs et des charges d’exploitation croissantes.

Afin de s’assurer du bon fonctionnement du site d’enfouissement et de vérifier les montants annoncés, les élus se sont accordés sur la nécessité d’obtenir, dans les plus brefs délais, des explications sur la gestion financière de Veolia et ce en termes de projet d’investissement et de charges d’exploitation.

Par la suite, chaque intercommunalité a fait part de solutions pour diminuer les tonnages d’ordures ménagères et par la même occasion les frais de traitement des déchets (création de nouvelles filières de tri, développement du compostage des biodéchets, renforcement des actions de prévention pour la réduction des déchets…).

Les intercommunalités vont étudier la possibilité de créer une entité commune pour gérer les déchets à l’échelle départementale.

>> Pour consulter le communiqué collectif en intégralité